La norme NF S 90-351

Introduction succincte du contexte hospitalier

L'environnement du monde hospitalier est actuellement en pleine mutation tant par l'ampleur des programmes d'investissements et travaux pour la création et la rénovation d'établissements que par la mise en place de démarches qualité favorisant l'amélioration continue, et par l'implication des différents acteurs pour faire de l'hôpital de demain le plus sûr, le plus performant et le plus adapté.

Contexte réglementaire et normatif, évolution, mise en évidence des points clés de la NF S 90-351

Figure 1a : Flux d'air unidirectionnel vertical (pseudo-laminaire)Figure 1a : Flux d'air unidirectionnel vertical (pseudo-laminaire)Dans ce contexte de changement, les aspects normatifs évoluent aussi, avec des comités de pilotage pour revoir les normes, des groupes de travail français et internationaux pour définir de nouvelles normes, sans oublier différentes institutions spécialistes du monde hospitalier ou de la maîtrise de la contamination qui œuvrent pour rédiger et diffuser des documents de travail utiles à chaque étape des réflexions menées par l'ensemble des acteurs concernés. Ces références sont d'autant plus importantes que de nombreux besoins s'expriment au travers d'une attente pour les procédures à choisir, les méthodologies à suivre et les valeurs à respecter. Ainsi, la norme NF S 90-351, intitulée Etablissements de santé - Salles propres et environnements maîtrisés apparentés - Exigences relatives pour la maîtrise de la contamination aéroportée de juin 2003, aborde un certain nombre de thèmes. La norme précise les exigences de sécurité sanitaire pour la conception, la construction, l'exploitation, la maintenance et les procédés d'utilisation des installations de traitement et de maîtrise de l'air dans les établissements de santé. Ces installations concernent les secteurs tels que les secteurs interventionnels, opératoires (y compris post-interventionnels), de soins intensifs et réanimation, de soins protégés, pharmacie, stérilisation, laboratoires.

Cette norme, avant sa révision, ne traitait que de la réception et du contrôle, tandis que le document sous sa nouvelle forme aborde également la définition du projet d'investissement, de sa réalisation (construction et mise en fonctionnement) et des qualifications et conditions d'exploitation dont la maintenance. Son champ d'application s'est donc considérablement élargi. La norme s'articule autour du traitement de plusieurs …

Extrait du dossier technique

Stéphane ORTU

Guide de l’Ultra-Propreté
+
Abonnement au Site

Les 2 outils de référence du secteur
de la maîtrise de la contamination

7e édition

+

Edition 2013-2014 (1 000 pages)

Référencer
votre entreprise
Commander